Vomissements anormaux, diarrhée ou constipation sont généralement les symptômes d’un disfonctionnement de  l’appareil digestif.Les vomissements font partie du système de défense naturel du chat et permettent l’élimination d’aliments nuisibles ou en excès. Il est normal pour certains chats ( surtout ceux qui mangent leurs proies ) de vomir une à deux fois par semaine. Un chaton peut recracher des vers, signe que son traitement vermifuge a été négligé. Pourtant,  une fréquence ou une apparence inhabituelles de vomissements doivent attirer votre attention.

Les vomissements anormaux

Les obstructions intestinales : Si votre chat vomit plus fréquemment que d’habitude, s’il recrache du sang coagulé ou s’il perd du poids, il peut souffrir d’une obstruction intestinale ou d’une tumeur. Consultez alors immédiatement un vétérinaire.Les gastrites : Plusieurs formes de gastrites peuvent engendrer des crises de vomissements aiguës. Gardez le chat à la maison et donnez-lui de petites quantités d’eau. S’il vomit l’eau, restreignez les prises de liquide pendant huit à douze heures pour permettre à l’estomac de se reposer. Donnez alors une cuillerée à soupe d’eau toutes les trente minutes afin d’éviter la déshydratation et supprimez toute nourriture pendant les huit heures qui suivent la dernière attaque. Reprenez alors l’alimentation par petites quantités. Si le chat continue à vomir, consultez rapidement un vétérinaire.L’entérite infectieuse : Les chats et les chatons non vaccinés sont exposés à l’entérite infectieuse ( voir dossier maladies infectieuses ) .Dans les formes les plus aiguës de la maladie, le chat souffre de crises de vomissements graves et fréquentes, de diarrhée et de douleurs abdominales. L’entérite infectieuse est souvent fatale. Elle est aussi très contagieuse. La meilleure prévention reste la vaccination, mais, malheureusement, celle-ci n’est pas efficace contre toutes les formes de la maladie.Ingestion d’objets Des vomissements peuvent également survenir après ingestion d’un petit objet provoquant un blocage de l’intestin. Radiographies, endoscopie, voire chirurgie, peuvent être prescrites pour localiser et retirer l’objet. Ce problème est toutefois moins fréquent chez les chats que chez les chiens.Il peut arriver au chat de régurgiter sa nourriture avant même qu’elle ait atteint l’estomac, et éventuellement de l’ingérer à nouveau. Ce phénomène occasionnel et bénin peut se produire lorsque le chat mange trop vite. Cependant, s’il persiste, demandez conseil à votre vétérinaire.