STANDARDS DE LA RACE

Tête

De taille moyenne, carrée. Les joues, haut placées, peuvent être plus larges chez le mâle. Museau carré et menton ferme et bien dessiné, en ligne avec le bout du nez, qui est moyen. Profil légèrement concave, jamais droit. Yeux
Grands, ronds et disposés légèrement en oblique, bien écartés. Toutes les nuances de vert, d’or et de cuivre. Les yeux bleus ou vairons sont admis seulement chez le Maine Coon blanc : c’est le seul cas où il y a rapport entre la couleur des yeux et celle de la robe. Oreilles
Grandes et larges à la base, elles sont placées haut sur le crâne et bien écartées, ornées de plumets de poils à l’intérieur et, si possible, de touffes à l’extérieur des pointes ( lynx tips). Corps
Musclé, puissant et long, il est de taille moyenne ou grande, et s’inscrit plutôt dans un rectangle. Nuque large et musclée. Poitrail « ouvert ». Toutes les parties du corps sont bien proportionnées. Les femelles sont généralement plus petites que les mâles. Pattes et pieds
Les pattes sont solides et proportionnées. Les pieds larges et ronds ont des poils entre les doigts et sous les pattes. Les pattes antérieures on cinq doigts et les postérieures quatre. La polydactylie ( doigts supplémentaires ) n’est pas admise. Queue

Aussi longue que le corps, elle est bien fournie de poils souples et flottants, un peu comme la queue du Setter irlandais. Large à la base, effilée à l’extrémité, sans « nœud », elle est portée haut lorsque le chat est en mouvement.

Fourrure

Douce, soyeuse et luisante. Plus courte sur la nuque et les épaules que sur le corps, elle s’allonge de façon spectaculaire sous le menton ainsi que le long du dos vers la queue pour se terminer en poils longs et fournis sur les flancs et les cuisses où elle forme « culotte ». La fourrure de la robe doit être fine, abondante, et tomber vers le sol. Elle est souvent d’aspect un peu ébouriffé sous le ventre. Un léger sous-poil peut être accepté. La densité de la fourrure peut varier selon la saison ou les conditions de vie du chats. Mais un poil de longueur égale sur tout le corps est disqualifiant, ainsi que l’absence de touffes entre les doigts.

Couleurs

Toutes les couleurs de robe, sauf le chocolat ( marron foncé ), le lilas ( gris-mauve ) et le motif siamois ( color point ), sont autorisées en uni, bicolore, tricolore et tabby. Le blanc ( white ), le noir ( black ), le roux ( red ), le crème ( cream ), ou le bleu ( blue ) et le bleu crème ( blue-cream ), l’argenté ( silver ) sont des couleurs unies si elles sont pures ( elles ne comportent aucune marque ), mais elles peuvent être associées à du blanc. Seul le brun ( brown ) semble ne pas exister en couleur unie.

Sont également  admises les robes bicolores ( une couleur, et le reste du corps blanc sur au moins un tiers de sa surface, couvrant notamment la gorge, la poitrine, le ventre et les quatre pattes ) et les tons fumés ( smoke ) et ombrés ( shaded ). Le tabby existe dans toutes les teintes unies, et peut être tigré de larges bandes parallèles à la colonne vertébrale ( tabby classic ), ou de nombreuses rayures fines et régulières perpendiculaires au corps ( tabby mackerel ). Il peut être marbré ( blotched ), ou tacheté ( spotted ), associé ou non à du blanc ; le tortie tabby est un brown tabby dont les marques sont teintées de nuances marron. Le chat écaille-de-tortue ( parfois appelé tortie ) a un pelage noir avec des touches de roux et de crème, et la face souvent divisée en deux parties, l’une foncée, l’autre claire. Le torbie est un écaille-de-tortue dont les marques reflètent le tabby. Le calico a un pelage tricolore dont le fond blanc couvre la moitié ou les deux tiers du corps, et comporte des motifs roux et noirs.
Caractère
Intelligent et curieux, il n’a peur de rien, et pose sur ce qui l’entoure un regard à la fois calme et attentif. Car le Maine Coon est tout sauf indifférent. Il est bien trop sociable pour cela. Ce trait de caractère est d’ailleurs celui que les amoureux du Maine Coon retiennent le plus volontiers. Le Maine Coon n’est jamais plus heureux que lorsqu’il a de la compagnie. Comme un chien, il ne se contente pas d’être bien chez lui : il lui faut également votre présence. Pensez-y toujours. Si c’est  possible, le laissez pas seul trop longtemps. Et n’affichez pas d’indifférence à son égard. Il saura retenir votre attention autant qu’il aime vous accorder la sienne. C’est cela qui rend le Maine Coon si attachant, et c’est précisément cela qu’apprécie celui qui recherche sa compagnie.

Parlez à votre Maine Coon parce qu’il vous écoute, mais aussi parce qu’il vous répondra. Ce Chat miaule en effet dans des registres extrêmement variés, allant du ton de petit garçon pris en faute au véritable râle insistant quand il veut sortir de la maison , ou manger, en passant par les miaulements discrets de fond de gorge s’il est content, et les fermes miaulements de protestation-avertissement quand vous lui brossez le ventre avec trop d’insistance.


J’ai recueilli ces propos dans le livre « Le Maine Coon » de Martine Allain aux Éditions De Vecchi. Martine Allain est propriétaire de Maine Coons depuis dix ans, et éleveuse. De formation universitaire, elle a rédigé de nombreux ouvrages encyclopédiques, notamment sur la découverte de la nature.